10 Critères essentiels pour bien choisir son coach

Menu

Rate this post

Vous avez décidé de faire appel à un coach pour vous aider à atteindre vos objectifs. Vous prenez une très sage décision, et il vous faut maintenant faire le tri pour choisir la bonne personne. Je vous donne les dix principaux critères de choix pour un coaching qualitatif.

Vous avez pris la décision de ne pas vous entrainer seul-e.

Vous avez bien l’intention d’aller au maximum de votre potentiel.

Vous souhaitez atteindre vos objectifs le plus vite possible.

Se faire accompagner par un coach est une des plus sages décisions que vous pouvez prendre pour cela.

Mais voilà, vous faites face à une terrible question : quel coach choisir ?

Il en existe une multitude (moi y compris), et tous n’ont pas les mêmes qualités, méthodes ou vision de leur métier.

Vous allez aussi entendre plein de sons de cloches différents :

  • il ou elle doit être certifié-e ;
  • il ou elle doit avoir le même parcours que vous ;
  • il ou elle doit avoir une certaine expérience ;
  • il ou elle doit avoir des références…

Je vais vous aider à éclaircir ce choix en vous concentrant sur les dix critères principaux pour bien choisir votre coach.

Critère n°1 : Raccord avec les objectifs que vous vous êtes fixés

Quels objectifs vous êtes-vous fixé ?

Dépasser certains blocages ?

Trouver le bon axe ?

Mettre en place les bonnes actions ?

Réaliser un projet ?

Selon vos objectifs, vous choisirez un coach plutôt qu’un autre.

Si vous souhaitez dépasser des blocages, mieux communiquer ou gérer votre stress, alors des coachs en développement personnel, certifiés, soumis à une déontologie commune, seront mieux placés.

Si vous avez besoin d’un guide, d’un mentor qui va vous aider à tracer une route et vous donner des indications et des conseils, alors vous cherchez plus un business coach.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir quels peuvent être les rôles d’un coach d’entreprise.

 

Critère n°2 : Le bon feeling avec le coach

De tous, c’est le critère le plus important selon moi.

Choisir un coach, c’est choisir un partenaire auquel vous accorderez pleine confiance.

Si un doute existe dans votre esprit, ne tentez même pas l’aventure.

Prenez le temps de découvrir la personne qui pourrait devenir votre coach AVANT de démarrer avec lui.

Rencontrez-la. Regardez si vous appréciez son écoute, ses gestes, sa posture.

Est-ce que ses mots vous rassurent ? Ou sentez-vous déjà des changements ?

Vous sentez-vous écouté-e ?

Avez-vous l’impression d’être pris-e au sérieux ? De ne pas être vu-e de haut ?

Aimez-vous sa vision des choses, du monde qui vous entoure ?

Ce sont toutes ces questions que vous devez vous poser avant de prendre votre décision.

Critère n°3 : Une méthode éprouvée personnellement

Pour pouvoir aider les autres à se dépasser et à se poser les bonnes questions, le coach doit être passé par là.

Cela ne veut pas dire qu’il a vécu les mêmes situations que vous.

Mais plutôt qu’il a expérimenté des méthodes et techniques qu’il vous aidera à appliquer.

Une formation de 6 jours ne suffit pas à bien appréhender une technique.

Et une méthode créée de toute pièce, que l’on s’est appliqué longtemps à soi-même, peut aussi bien marcher.

Le plus important est que le coach ait vécu les méthodes et techniques qu’il ou elle utilise.

Demandez-lui comment il ou elle en est venu à ses techniques et méthodes.

Vous comprendrez s’il ou elle l’a appris en vitesse ou non.

Critère n°4 : Le choix d’une posture de partenaire

Votre coach est là pour vous aider.

Tous les résultats que vous obtiendrez ne seront que le fruit de vos efforts.

Votre coach ne peut s’en tirer le mérite.

Par contre, il doit se mettre à votre hauteur. Et réfléchir comme un partenaire dans votre quête.

L’affaire est gagnant-gagnant : si vous jouez le jeu, vous gagnerez tous les deux.

Si l’un ne joue pas jeu, les deux perdent. Il n’y a pas de milieu.

Critère n°5 : Une remise en question ?

Est-ce que votre coach remet ses pratiques en question ?

Est-ce qu’il ou elle se remet en question dans sa démarche ?

Si votre coach n’entre pas dans un processus continu d’apprentissage, alors vous risquez de ne pas avoir un accompagnement vraiment personnalisé.

Un coach doit savoir évoluer, ajouter de nouvelles cordes à son arc, découvrir de nouveaux outils.

Sans cela, il risque de se retrouver bloqué dans une pratique étriquée, qui vous desservira.

Demandez-lui quel est son rythme de formation. Comment sa pratique a évolué au cours des années.

Critère n°6 : La déontologie qu’il respecte

Il peut respecter une déontologie collective ou personnelle.

Comme ce métier amène à poser des questions très personnelles, à traiter de sujets confidentiels.

Il me paraît évident que le ou la coach respecte des règles de confidentialité et de respect de la vie privée.

La déontologie peut aller plus loin dans la pratique même du métier : posture de partenaire, pas de conseil, questionnement, remise en question…

Si vous cherchez un coach en développement personnel, ce dernier critère sera particulièrement important.

Critère n°7 : La promesse

Vous allez devenir riche dans les trente prochains jours ?

Vous ne serez plus jamais stressé de votre vie ?

Vous réaliserez enfin vos rêves !

Attention aux promesses que peuvent vous faire certain-es (prétendues) coachs.

Les résultats que vous pouvez attendre ne dépendent principalement que de vous. Un coach ne sera jamais l’artisan de votre réussite.

Il ou elle peut vous aider à vous mettre dans les meilleures dispositions pour cela. Mais ce ne sera pas plus.

L’effort nécessaire pour réussir et vous dépasser ne tient qu’à vous.

Toute promesse faite par un coach doit se voir en fonction de cet aspect.

Critère n°8 : La bonne appréhension de son métier

Etre coach, c’est un métier.

Mais cela ne veut pas dire qu’il suffit de le faire depuis longtemps pour être bon-ne.

Encore faut-il avoir une bonne vision de son métier.

Il s’agit d’un métier où l’on pose les bonnes questions.

Et on écoute, activement.

Afin de faire émerger les bonnes réponses.

Cela se voit rapidement, dès les premiers échanges.

Vous saurez assez vite si la personne est dans la bonne posture, ou non.

Critère n°9 : Son éthique

L’éthique de votre coach doit être en accord avec la vôtre.

Si vous souhaitez aller dans le même sens, c’est essentiel.

Cette éthique se ressent rapidement en posant ces questions :

Pourquoi faites-vous ce métier ?

Que cherchez-vous à accomplir ?

Quelles sont vos plus grandes réussites ?

Critère n°10 : Le contrat qu’il vous propose

Le but de votre coach est de vous rendre autonome.

En général, le contrat doit être posé au départ dans cet objectif.

Attention à ceux qui vous proposent des accompagnements sur plus d’un an : ont-ils cette volonté ?

 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir.

Prenez le temps de parler avec les personnes qui vous inspirent confiance pour voir si le feeling passe effectivement bien.

Testez aussi sur quelques séances, voir si cela vous correspond. J’ai déjà essayé avec plusieurs coachs avant de choisir celui qui me convenait vraiment.

Enfin, dites-vous que c’est un investissement que vous faites en vous-même.

Soyez bien au clair par rapport aux retombées que vous espérez : cela ne dépendra principalement que de vous.

Car vous serez toujours le seul acteur ou la seule actrice de votre réussite.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce que je peux apporter à votre entreprise et vous-même ?

Prenons rendez-vous ensemble pour en discuter. Ce sera un grand plaisir d’échanger avec vous.

Si vous n’en avez pas l’intention, j’espère que ces critères vous auront permis d’y voir plus clair dans votre prise de décision.

Dites-moi en commentaires si vous avez des critères supplémentaires qui ont motivé le choix de votre coach.

Category:
Coaching

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.