6 initiatives à prendre pour tirer parti du confinement

Ça y est, le deuxième acte du confinement est là. Et avec lui le sentiment amer de jouer dans l’unique série où aucun rôle ne fait envie… Mais bon, à vrai dire le premier acte était plus terrifiant que celui-ci. Vous ne trouvez pas ? Personne n’était préparé, l’urgence de se réinventer vous a tous serré la gorge. Et nous aussi pour être honnêtes… Les questions au sein de notre communauté d’entrepreneurs continuent de fuser. Heureusement que chacun se serre les coudes et apporte des solutions aux autres. Nous aussi d’ailleurs : on les interroge pour savoir quelles sont leurs plus grandes peurs. Et on met tout en oeuvre pour : apaiser les craintes, diffuser de la positivité, partager les exploits d’adaptation des uns et des autres, leur montrer la voie à suivre pour tirer parti du temps qu’ils ont devant eux, donner des axes sur lesquels ils peuvent avancer…

Nous avons souhaité vous partager ces conseils aussi. Uniquement dédiés à des indépendants, comme vous. 

Vous accompagner pour développer votre activité, c’est notre rôle. 

Notre engagement. 

Notre promesse. 

Nos voeux. 

Car c’est valable dans la joie, comme la tristesse, dans la santé, comme la maladie. 

Pour vous le prouver ? 

On a tenu à vous dresser une liste de choses que vous pourriez (enfin) faire pour votre activité. 

Là où le temps vous faisait défaut avant, aujourd’hui vous en avez à revendre.

Alors exploitez intelligemment cette “opportunité” pour maintenir votre business en bonne santé. Le confinement peut aussi être vu comme une opportunité de revoir sa stratégie.

Voilà comment :

1. Créer / Refonder votre site internet

 

Cet exercice est relativement gourmand en temps. 

Beaucoup nous ont dit vouloir retravailler ou créer leur site internet : c’est le moment de vous lancer ! 

Vous aurez le champ libre pour réfléchir au design, aux différentes fonctionnalités essentielles et à vos objectifs marketing. 

Anticipez comment le faire vivre au sein de votre écosystème de communication :

  • Le relier aux réseaux sociaux
  • Optimiser votre visibilité en étant attentif au référencement 
  • Favoriser une expérience client fluide 
  • Déterminer comment structurer le site pour mettre en avant vos objectifs stratégiques

2. Rédiger des articles de blog

 

La rédaction, c’est très chronophage… mais tellement salutaire. 

Les vertus d’un blog sont tellement nombreuses que je n’ai pas assez d’encre pour les énumérer (ou de batterie dans mon ordinateur dans ce cas précis).

Je me contenterais de vous dire que c’est certainement la meilleure façon de vous positionner en tant qu’expert de votre domaine. 

De véhiculer des idées et des valeurs fortes. 

De laisser libre cours à votre expression. 

De délivrer des conseils, des méthodes à vos prospects et clients. 

De vous faire entendre tout en favorisant un bon référencement de votre site internet. 

De faire du storytelling en partageant votre vision pour vous forger une audience fidèle. 

Enfin bref : le blog, c’est de la dynamite !

3. Définir son client idéal

 

Aussi appelé “personae” ou encore “avatar”, le client idéal (lien comment définir votre client idéal) est une représentation type de votre cible. Selon vos critères. 

Il vous permettra de mieux comprendre votre cible, l’identifier avec précision, la sonder. Cela dans l’objectif de répondre au mieux à ses attentes. 

Profitez de cette période pour anticiper la reprise et mieux cerner votre cible. Cela vous aidera dans votre stratégie de prospection car votre discours sera optimisé pour l’interpeller avec pertinence.

4. La relation de vos clients est plus importante que jamais

 

Ne les oubliez pas : rassurez-les. Prenez des nouvelles. Proposez des alternatives. 

Tirez parti des circonstances pour jouer la proximité. 

Faites l’effort de vous montrer compréhensifs(ves) en étant à l’écoute. 

Cela vous permettra, suite à l’épisode de confinement, de faire en sorte que vos clients pensent à vous. 

Et puis n’oubliez pas : pour la majorité d’entre vous, l’activité ne s’arrête pas. 

Le gouvernement préconise à nouveau le télétravail. 

Mais l’économie et l’éducation ne doivent pas autant souffrir que la dernière fois. 

Alors les crèches, écoles et lycées sont ouverts. L’activité continue pour nombre de secteurs. 

Il y a toujours des projets potentiels à trouver ! 

C’est le choix qu’a fait Aurélie au cours du premier confinement. 

Consultante chez nous et propriétaire d’une boutique de prêt-à-porter, elle a été aux petits soins avec ses clientes. 

Elle les appelle tous les jours pour discuter avec elles et leur proposer de nouvelles collections par exemple. 

Ça lui fait du bien (en plus de faire du bien à ses clientes). 

Elle va continuer de le faire pour l’acte II. 

Je vous recommande de lui emboîter le pas.

5. Rebondir pour mieux se réinventer

 

À l’instar du premier confinement, votre activité se fragilise. 

Les plus chanceux ne sentiront rien passer s’ils ont un business model qui convient à la situation. 

Les plus ingénieux pourront réexploiter ce qu’ils ont mis en place la dernière fois. 

Mais ne vous laissez pas submerger par les événements. 

La précédente période d’isolation a paniqué plus d’un indépendant de notre communauté. 

Ils se rongeaient les sangs pensant qu’ils ne s’en sortiraient pas. 

Au final ? 

Aucun n’a mis la clé sous la porte. 

Ils ont tous fait preuve d’ingéniosité pour maintenir leur activité à flot. 

Alors suivez leurs traces : trouvez des alternatives pour que votre trésorerie ne s’essouffle pas à vue d’oeil. 

Tous les moyens sont bons : 

  • Livraison à domicile
  • Vente en ligne
  • Vente anticipée 
  • investir de nouveaux canaux d’acquisition

Faites-vous confiance : vous avez tout ce qu’il faut pour surmonter cette épreuve. 

6. Étoffer votre stratégie de prospection

 

C’est le nerf de la guerre.

Pas de prospection, pas de nouveaux clients.

Pas de nouveaux clients, perte d’activité.

Pas d’activité, pas de rentrée d’argent. 

Pas de rentrée d’argent, on met la clé sous la porte.

Jusqu’ici, je ne vous apprends rien. 

La prospection est une tâche qu’il faut assurer quotidiennement. Je dirais même qu’il faut l’automatiser pour ne pas y passer trop de temps. 

Et vous consacrer à vos clients actuels pour les fidéliser. 

L’angoisse de n’avoir aucune rentrée d’argent pour le mois qui suit est propre à chaque indépendant. 

C’est à vous de mettre en place les actions nécessaires pour ne pas avoir à subir une activité en dents de scie. 

Je vous conseille d’user du temps qui vous est imposé pour définir ou redéfinir votre stratégie. 

À ce propos, beaucoup d’indépendants ont vu le premier confinement comme l’opportunité de se faire former. 

Ils n’avaient pas le temps avant. Mais là, c’est une toute autre histoire… 

Et vous savez quoi ? 

Ils étaient soulagés de bénéficier des conseils de chacun des membres de la communauté. 

De savoir enfin comment atteindre de BONS objectifs. 

De ne plus se sentir seuls dans la gestion de leur activité. 

D’être accompagnés par un organisme qui a su leur montrer la voie à suivre pour sortir la tête de l’eau. 

Aujourd’hui, même s’ils sont inquiets, ça n’a rien à voir avec mars.

Pour finir…

“C’est dans l’angoisse que l’homme prend conscience de sa liberté” Jean-Paul Sartre.

L’angoisse du confinement et de ses conséquences ne doit pas vous faire perdre de vue que chaque étape, chaque difficulté rencontrée, doit être prise comme un défi à relever. 

Faites de ce confinement un moteur de votre indépendance, de votre passion et de vos choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi:

1 personne sur 2 s’imagine créer son entreprise

La nouvelle étude Ionos datant de 2021 sur le marché du travail en France révèle un attrait des Françaises et des Français pour l’entreprenariat. Découvrez les résultats de l’étude ! 1. Le job de rêve Avec la pandémie de Covid-19 qui a chamboulé le monde professionnel, il semblerait que les priorités et les attentes au

Lire la suite »

16 astuces simples pour atteindre ses objectifs en Freelance

Etes-vous freelance à plein temps ou à temps partiel sur internet ? Le freelance est une activité délicate et si vous ne vous y prenez pas de la bonne manière, vous risquez de ne plus être là après quelques années. Généralement on est seul face à son ordinateur et on doit maitriser tous les volets du

Lire la suite »

FORMATION en développement commercial

Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité grâce à l’acquisition des bonnes compétences commerciales et marketing.

Destination Clients est un organisme de formation référencé auprès du préfet des Hauts-de-France sous le numéro 32590935259.

Nous sommes certifiés CNEFOP et Qualiopi.

Adresse : 18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)

nos livres blancs

Les 5 guides de l'exploration commerciale