Lettre ouverte aux indépendants qui sont perdus face à leur stratégie commerciale

Menu

Rate this post

Ce matin, je n’avais pas envie de vous parler de vos clients mais de vous. Car vous êtes le maillon central de votre entreprise. Et sans vous à 100% de vos capacités, votre entreprise ne marchera pas. Vous devez penser à vous-même. Voici ma lettre ouverte.

N’avez-vous pas le sentiment d’être paumé-e face aux multiples décisions que vous avez à prendre pour votre entreprise ?

N’avez-vous pas l’impression que vous ne prenez pas les bonnes décisions pour votre stratégie commerciale ?

N’avez-vous pas cette boule au ventre, de vous dire que votre entreprise ne tourne pas comme elle devrait le faire ?

Si je vous écris cet article ce matin, c’est avant tout pour vous partager mon état d’esprit actuel.

Car plus je rencontre et échange avec des indépendants, consultants et freelance, plus je perçois la véracité de cette phrase subtile :

« Etre chef d’entreprise, ce n’est pas tous les jours facile… »

Oui, en étant le chef de votre entreprise, vous êtes soumis à :

– des doutes ;
– des angoisses ;
– des responsabilités ;
– des questions ;
– des décisions à prendre ;
– des actions à faire ;
– des réflexions à mener…

Donc il est normal de parfois se laisser porter. D’aller là où les choses semblent meilleures.

Il est normal de saisir les opportunités quand elles viennent. Car qui sait si demain il y en aura encore…

Mais voilà :

1) La situation fait que vous n’êtes pas perçu-e à votre juste valeur.

Vous êtes passionné-e par votre métier mais vos prospects ne vous jugent pas à la hauteur de votre talent.

​Ils négocient vos prix.

Parfois, i​​ls vous mènent en bateau.

Ils refusent d’aller plus loin avec vous malgré les bonnes idées que vous avez.

2) Vous vous dispersez dans vos efforts.

Votre motivation s’étiole au fil de jours passés à agir, pousser votre offre, rencontrer du monde, relancer, faire le dos rond…

​​​​​​Vous avez de l’énergie à revendre, et ce projet vous porte mais les résultats ne sont pas là malgré votre implication.

Donc je dis stop !

Vous avez tellement mieux à offrir qu’aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de vente, de prospection ou de réseaux sociaux.

Je vais parler de vous.​​​​​​​

Vous la ou le chef d’entreprise.

​​Vous l’indépendant-e expert-e dans votre métier.

Vous la ou le parent dont le bien-être de sa famille repose sur les épaules de sa société.

Car vous méritez mieux que ces négociations de marchand de tapis.

Voici les conseils que j’ai envie de vous donner dans cet article.

Recentrez votre attention

Le risque de vous disperser n’est pas négligeable. Surtout quand on est seul-e au volant.

Vous devez être attentif à tout ce qu’il se passe autour de vous. Pour ne pas louper une opportunité qui pourrait dessiner un nouveau futur à votre entreprise.

Soit.

Mais souvent, cela dessert votre activité.

Car vous sortez trop souvent de votre zone d’expertise.

Là où vous êtes fort-e.

Là où vous êtes reconnu-e.

Ce pour quoi on vient vous chercher VOUS, et personne d’autres.

Du coup, votre positionnement n’est plus affirmé et vous entrez en concurrence avec trop de monde.

Quand vous êtes perdu-e, recentrez votre attention sur l’essentiel.

Focalisez-vous sur vos forces

On nous bassine trop avec les défauts qu’il nous faudrait travailler.

On vous dit d’aller sur les réseaux sociaux alors que vous détestez cela.

On vous dit de vous forcer à faire certaines choses pour lesquelles, pourtant, vous n’avez aucune valeur ajoutée.

En tant que chef d’entreprise, vous avez le devoir de vous concentrez sur vos forces.

Le but est de trouver l’organisation qui vous permettra de faire tourner la boite tout en vous focalisant sur vos points forts.

Donc identifiez les taches pour lesquelles vous n’avez aucune valeur ajoutée et déléguez-les.

Cela représente un coût important ?

Alors trouvez un moyen de l’auto-financer.

Et dites-vous qu’en vous dégageant du temps, vous vous donnez une vraie chance de réussir.

Travaillez votre optimisme

Ne cherchez pas d’excuse, cherchez des solutions.

Ne rendez des comptes qu’à vous-même. Si vous échouez, c’est pour mieux apprendre.

Changez votre posture face aux ratés de la vie de votre entreprise.

Au lieu de vous dire qu’une situation négative est permanente, dites-vous plutôt qu’elle n’est que transitoire.

« J’ai encore raté une proposition commerciale, je ne sais pas me vendre… » devient « Je n’ai pas su me vendre cette fois-ci, mais je vais apprendre et changer. »

Au lieu de vous dire qu’un état négatif est général, isolez le problème.

« Les clients n’ont plus les sous pour acheter des services. » devient « Ce client n’a pas les moyens pour acheter mes services. A qui devrais-je m’adresser plutôt ? »

Au lieu de vous attribuer les échecs, voyez quelles causes extérieures ont pu les provoquer.

« Je n’ai pas réussi à satisfaire mon client dans les temps. » devient « Il ne m’a pas laisser assez de temps pour délivrer ma promesse. »

Soyez fier de vos prix

Soyez certain que vos prix sont justes au vu de la prestation que vous proposez.

Si vous avez fixé ce prix, c’est pour offrir un travail de qualité dans les temps.

Pour cela, vous devez être à l’aise et vivre confortablement.

Si votre client n’est pas en mesure de le comprendre, alors ce n’est peut-être pas le bon interlocuteur pour vous.

Amandine, une amie décoratrice d’intérieur, raconte souvent cette histoire où certains clients lui font remarquer qu’elle fait un « métier passion » et qu’ils ne devraient pas la payer pour cela.

Alors remettons tout de suite les points sur les « i » : si vous êtes convaincu-e de délivrer la promesse que vous faites, alors il est normal d’avoir une rétribution en échange.

Donc en affichant vos prix, en les défendant corps et âme, en préparant vos arguments, vous défendez aussi la valeur de votre travail et la promesse que vous affichez.

Accordez-vous du temps pour vous

Vous êtes chef d’entreprise. Votre entreprise n’est pas anecdotique.

Dans votre agenda, vous devez lui accorder du temps.

Et ces plages horaires réservées sont forcément inchangeables. Comme si vous avez rendez-vous avec un client.

Si vous avez prévu de bloquer telle plage pour votre entreprise à tel jour, alors vous ne pouvez pas le changer pour un client ou une autre activité. C’est gravé dans le marbre.

Cela vous permettra de travailler « sur » votre entreprise, au lieu de passer du temps à y travailler « dedans ». Rappelez-vous encore une fois que vous êtes chef d’entreprise.

Pour savoir comment intégrer votre prospection dans votre quotidien, voici ma méthode. Cliquez ici pour la découvrir.

Apprenez à limiter les risques

Cela peut paraître contradictoire avec tout l’imaginaire qui se construit autour de l’entrepreneur qui met toutes ses billes dans son projet.

Si vous voulez véritablement faire grandir votre entreprise, il vous sera nécessaire de prendre des risques à certains moments.

Mais qu’appelle-t-on prendre un risque ?

Il s’agit de provoquer un évènement qui pourrait nous produire du dommage. Donc la bonne question à se poser est :

Quel niveau de dommage pouvez-vous raisonnablement subir ? Est-ce 100€, 10000€ ou votre maison ?

Ecoutez-vous avant de prendre un pari.

Le plus grand financier de la planète, Warren Buffet, faisait tout pour limiter au maximum le risque d’investissement.

Pour cela, il prenait des années à analyser les comptes d’un société, il rencontrait les patrons et apprenait à connaître leur personnalité. Il attendait patiemment le bon moment pour procéder au rachat.

Et surtout, il faisait tout pour ne pas prendre de décisions sur le coup des émotions.

Pour cela, il avait mis en place un système de prise de décision qui contrait toutes les erreurs de raisonnement que nous faisons naturellement. On appelle cela les biais cognitifs.

Comme nous ne sommes pas des êtres rationnels, mais que nous croyons l’être, il nous faut des process pour nous aider à prendre les meilleures décisions… et limiter au maximum le risque.

Quand il s’agit de stratégie commerciale, l’aide d’un coach est un vrai facteur de réussite pour prendre le bon cap. On en parle 20 minutes ensemble ?

Chouchoutez vos clients

Ils sont les porte-étendards de votre réussite commerciale.

Sans leur réussite, vous n’en aurez jamais.

Portez votre attention sur la meilleure façon de les servir, et remettez souvent en question votre manière de les servir.

La communication est-elle simple ? Ont-ils l’impression « d’en avoir pour leur argent » ? Apprécient-ils passer du temps avec vous ? Vous remercient-ils fréquemment ?

Si vous n’avez pas répondu « oui » à ces questions, alors prenez le soin de leur demander directement. Demandez-leur ce qui pourrait être améliorer pour mettre le doigt sur vos points d’amélioration.

Nota bene : au départ, j’avais indiqué « Chouchoutez vos plus fidèles clients », puis j’ai modifié le titre. Car tous vos clients doivent recevoir la même qualité de service et… d’amour.

Car oui, en aimant vos clients et en les appréciant, vous aurez encore plus envie de les aider, ils l’apprécieront et… c’est le début du cercle vertueux.

S’ils vous apprécient, ils parlent de vous en bien. Vous avez de nouveaux clients. Ils parlent de vous en bien…

Prenez la parole, affirmez votre personnalité

Vous êtes un-e expert-e dans votre domaine.

Vous n’en êtes pas certain-e ?

Alors faites cet exercice : regardez le dernier contrat que vous avez signé. Lisez le nom de votre récent client et refaites le point sur l’entretien que vous aviez alors eu avec lui ou elle.

N’aviez-vous pas rapidement remarqué des choses à améliorer ? Des sujets sur lequel votre client n’était pas bon du tout ? Des leviers à travailler ? Des erreurs à corriger ?

Si vous avez remarqué tous ces points, c’est parce que vous avez un domaine d’expertise.

Mais attention, je ne dis pas que vous êtes le ou la meilleure expert-e du monde de manière absolue.

Je dis surtout que vous êtes un-e expert-e pour vos clients. De manière relative.

Peut-être n’en avez-vous pas conscience aujourd’hui. Si tel est le cas, cherchez votre véritable expertise dès maintenant.

Puis affirmez-la.

Prenez la parole sur le sujet.

Parlez de ce que vous connaissez, de ce qui vous anime, et aidez les autres à devenir meilleur sur le sujet que vous maîtrisez.

On préfère toujours travailler avec les meilleurs. Alors montrez votre savoir, et on vous considérera comme le ou la meilleur-e.

Pour aller plus loin sur ce sujet, je vous invite à lire cet article sur comment mettre en place une bonne stratégie de contenus.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous dire de penser à vous avant de penser aux autres.

Pour que vous puissiez vous occuper du mieux possible des autres après.

Vous êtes le rouage central de votre entreprise. Sans vous, elle ne tournera plus.

Donc si vous êtes encore perdu-e, il est temps de remettre les pendules à l’heure.

Ma méthode d’accompagnement commercial va vous intéresser. Je l’ai pensé pour les indépendants, consultants et freelance.

Pour prendre rendez-vous avec moi afin que je vous la présente, cliquez juste ici.

Elle vise à :
– Restructurer votre stratégie ;
– Affirmer votre positionnement ;
– Remettre de l’ordre dans vos actions ;
– Améliorer votre discours commercial afin que vos offres soient mieux valorisées ;
– Affiner votre processus de prospection et de vente.

Je vous propose que nous en parlions en direct, l’espace de 20 minutes. Cet appel ne vous engage en rien, mais nous permettra de faire connaissance et de voir ce que nous pourrions construire ensemble.

Et si vous avez la moindre question, envoyez-moi un mail. Je me ferai une joie d’y répondre.

Category:
Strategie commerciale

Join the conversation! 6 Comments

  1. Excellent article auquel on s’y retrouve en tant que chef d’entreprise

    Répondre
  2. Très bon contenu….! Merci pour ce partage

    Répondre
  3. Article très inspirant. Excellent contenu. Merci d’apporter de l’eau au moulin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.