Comment vendre lorsqu’on est timide ou introverti ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Il est vrai que lorsque l’on pense à un “vendeur”, on peut avoir en tête l’image d’une personne en costume, avec un beau sourire ET en train de parler. Ceci dit cher Freelance, il n’est pas nécessaire d’avoir la “tchatche” pour vendre vos prestations.


La timidité et l’introspection apparaisse souvent comme des freins au développement commercial d’un Freelance

Nous verrons dans cet article comment faire en sorte de réussir à vendre et s’épanouir tout en étant timide / introverti. 

Table des matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    1. Différencier timidité et introspection


    Ces dernières sont souvent dans l’inconscient collectif des synonymes alors que ce n’est pas le cas. En d’autres termes la timidité n’est pas l’introversion. Une personne peut être introvertie et pas timide. Et vice versa.

    Bien souvent les personnes introverties sont plus timides que les personnes extraverties.

    En quelques mots, une personne extravertie va gagner de l’énergie au contact des autres. À l’inverse pour les introverties. 

    Une personne timide n’est pas à l’aise au contact des autres, très effacée, elle va rougir souvent, ne pas oser s’exprimer, etc.

     

    2. Vendre quand on est introverti

     

    Comme vu précédemment lorsque l’on est introverti, on perd de l’énergie peu à peu au contact de l’autre. Il est donc nécessaire d’avoir des temps à soi où l’on est seul afin de se recharger. Mis à part cela une personne introvertie préférera les petits comités et les ambiances assez calmes.

    Rien qui pourrait empêcher de vendre jusqu’à présent.

    Une personne introvertie aura tendance à moins parler et à plus écouter. Ce qui est un atout considérable en vente. Oui un bon vendeur est surtout une personne qui va poser de bonnes questions et bien écouter son interlocuteur.

    Il sera simplement nécessaire de conserver le sourire et une bonne “vibe” pendant l’échange.

    Je vous conseille si vous êtes freelance et que vous avez un appel de découverte avec un prospect / une présentation d’offre ou autre, de vous mettre dans une bonne énergie. Si vous êtes en face d’une personne plus “extravertie”, faites-le encore plus. 

    Vous vous connaissez mieux que moi, faites quelque chose qui vous donne le sourire et vous donne la grande forme. Cela peut être d’écouter une musique en particulier, vous faire un café, etc.

    3. Vendre quand on est timide

     

    Vous aimez les challenges ? Car vous en avez un tout prêt.

    C’est clairement atteignable si vous sortez un peu de votre zone de confort.

    Au début vous prendrez sur vous, vous ne serez pas à l’aise, vous allez rougir, peut-être bégayer, et c’est pas grave ! Le tout c’est de continuer. De le prendre comme un jeu où vous allez passer des niveaux (si vous êtes geek vous comprendrais).

    Vous mettre dans un contexte de prospection et de vente va vous permettre de devenir plus confiant !

    Ancien geek et grand timide, je me suis énormément challengé pour progresser !

    Le fait d’aller au contact des autres dans différentes situations m’a beaucoup aidé. Aujourd’hui j’aide les freelances à trouver plus de clients chaque mois et stabiliser leur activité pour plus de sérénité.

    Allez-y doucement, avancez petit à petit et félicitez vous pour chaque nouveau pas. Trouvez un objectif bien précis et faites ce qui doit être fait pour l’atteindre. Si je l’ai fait vous pouvez le faire.


    Je me suis rendu compte que ce qui était souvent complexe, c’était le téléphone.

    Je vous préconise donc :  

    • De prospecter via message
    • Ensuite de vous entraîner à appeler plus souvent les personnes de votre entourage pour vous familiariser davantage avec le téléphone.
    • Vous pouvez également appeler vos clients au lieu de faire un email.

    Oui c’est important d’appeler et de ne pas tout faire par email.

    Si vous avez envie de vivre de votre activité de freelance vous trouverez les ressources nécessaires pour y parvenir, j’ai confiance en vous !

    4. Le plus complexe dans la vente

     

    L’étape que les freelances trouvent la plus complexe dans la vente c’est la toute première : la prospection.

    Pourquoi ?

    Car vous devez aller vers une personne qui bien souvent ne vous connaît pas et ne s’attend pas à recevoir un message / appel de vous.

    Qu’est ce qui est complexe là-dedans ?

    Le fait que vous êtes soumis à des peurs. Ces peurs sont la peur de déranger et surtout la peur de se faire rejeter.

    La peur du rejet arrive devant la peur de la mort chez les humains, c’est fou n’est-ce pas ?

    Alors vous ne pouvez pas la faire disparaitre complètement mais vous pouvez réduire celle-ci de manière à ce qu’elle ne vous bloque plus pour passer à l’action.

    Vous savez “c’est en forgeant que l’on devient forgeron”.

    Donc pour avoir moins peur de se faire “rejeter” … il faut se faire “rejeter”. À force on se rend compte que ce n’est pas si grave.

    La personne, en quelques secondes au téléphone (ou via un message), ne va pas vous rejeter vous en tant que personne. CE point-là est crucial ! Celle-ci va simplement plutôt rejeter l’approche. Ce n’était pas le bon jour, elle n’en avait pas besoin et n’a pas mis la forme pour te le dire, etc.

    Le top c’est de transformer cette “peur” en “curiosité”.

    Je m’explique. Au lieu d’avoir peur de ce que la personne va dire ou pas, dites-vous que vous n’avez pas de boule cristal et que vous n’en savez rien à l’avance. Tant qu’à faire autant se dire que ça peut fonctionner et que votre démarche est la bonne. Vous allez simplement voir ce qu’il se passe. Et vous avez hâte de savoir comment ce sera perçu. De ce fait vous allez foncer ! 

    À force de faire, cela va devenir une compétence et vous saurez ce qui doit être fait, ce qui fonctionne ou fonctionne moins et les résultats suivront.

    C’est comme pour apprendre à faire du vélo.

    Au début vous aviez peut-être peur d’en faire. Vous aviez les fameuses roulettes sur les côtés. Puis, on vous les a enlevées, c’était plus compliqué.

    Vous êtes tombé (le mercurochrome rouge sur le genou on en parle ?). Vous en aviez marre puis vous avez persévéré, vous êtes tombé, vous vous êtes relevé, etc. Aujourd’hui vous faites très bien du vélo !

     Idem avec la prospection !

    Pour les autres étapes du cycle de vente il est bien sûr nécessaire d’avoir des compétences. Ceci dit, cela sera plus simple de les effectuer car elles vous feront moins peur.

    La vente ne s’improvise pas et si vous voulez maximiser vos chances de signer avec CE client là et bien il y a des bonnes pratiques à avoir.

    Pour finir…


    Vendre, c’est un mélange de savoir-être et de savoir-faire.

    Cela s’apprend !

    Il y a certes des personnes qui naturellement sont plus à l’aise de base. Ceci ne veut pas dire que si vous êtes timide ou introverti c’est fini pour vous, bien au contraire.

    Si vous vous donnez les moyens d’y arriver je suis persuadé que vous pouvez même aller plus loin et devenir un excellent vendeur au sens noble du terme (éthique et mettant l’humain au centre).

    Via les conseils prodigués vous avez les premières clés pour amorcer ce changement, alors foncez, GO !

    Merci à l’équipe de Destination Clients de m’avoir invité sur leur blog.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Vous aimerez aussi:

    Le Guide pour une reconversion professionnelle à 50 ans

    Vous avez 50 ans ou plus, votre job ne vous stimule plus, l’ennui vous prend chaque fois que vous passez la porte de votre bureau… Il est donc temps de changer de travail.Car oui, changer de boulot à 50 ans est plus que possible !Cependant, il est important de prendre en compte toutes les étapes

    Lire la suite »

    5 étapes pour comprendre le copywriting

    Un nom que vous avez certainement dû voir passer, le Copywriting prend de plus en plus d’ampleur dans les stratégies de vente des entreprises. Et à raison, puisque cette technique prouve, jour après jour, qu’elle fonctionne ! Le poids des mots, c’est de cela qu’il s’agit lorsqu’on parle de copywriting.En une définition simple, le copywriting

    Lire la suite »

    FORMATION en développement commercial

    Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité grâce à l’acquisition des bonnes compétences commerciales et marketing.

    Destination Clients est un organisme de formation référencé auprès du préfet des Hauts-de-France sous le numéro 32590335259.

    Nous sommes certifiés CNEFOP et Qualiopi.

    CONTACTEZ-NOUS

    Adresse : 18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)

    nos livres blancs

    Les 5 guides de l'exploration commerciale