Les 3 idées reçues sur le réseautage

J’ai souvent l’occasion de constater qu’une bonne partie de mes clients n’ont pas conscience de l’impact d’un bon réseau professionnel. Dans cet article, j’aimerais vous montrer à quel point c’est important de continuellement nourrir votre réseau. Pour cela, je brise les idées reçues qui reviennent fréquemment et vous donne des conseils pour assurer vos événements de réseautage. 

Pour commencer, j’ai une petite question à vous poser… 

Combien de rencontres professionnelles cette semaine ? 

Une ? 
Deux ? 
Plus de 3 ?!

En réalité, peu importe combien. 

L’essentiel est que vous soyez dans une démarche proactive. 

Que vous ayez la volonté profonde de développer votre réseau. 

Et du moins que vous ayez conscience de pouvoir le faire… 

À vrai dire, beaucoup se limitent à leurs convictions. 

Et vous savez quoi ? Elles sont rarement fondées

À quoi je fais allusion ? 

C’est simple, je ne saurai vous dire le nombre d’entrepreneurs qui m’ont affirmé :

  1. Ne pas avoir de réseau… alors qu’ils en avaient un. Là, juste sous leurs yeux. 
  2. Que les réseaux professionnels comme le BNI étaient LA solution.
  3. Ou bien même que leur business se développerait bien tout seul. Juste avec le réseau qu’ils avaient avant de se lancer. 

C’est pour cette raison que j’ai écrit cet article. 

Je souhaite, une bonne fois pour toutes, lever le voile sur ses freins psychologiques qui empêchent certains de développer leur activité.  

Alors brisons ces idées reçues !

Mode warrior activé 😉

Reprenons les choses dans l’ordre :

#1 “Je n’ai pas de réseau”

Croire qu’on n’a pas de réseau revient souvent à penser que notre carnet d’adresses est mince. 

Qu’on ne connaît pas assez de profils variés de professionnels.

Qu’on n’a pas suffisamment (ou pas du tout) de contacts dans des entreprises influentes. 

Ou encore que l’on devrait être connu comme le loup blanc. 

C’est aussi ce que vous pensez ?

Pourtant… toutes ces idées sont fausses

Elles sont fausses parce que nourrir son réseau c’est avant tout rencontrer les bonnes personnes dans un écosystème défini. 

Mais c’est aussi se rendre compte de son entourage

Des personnes que l’on connaît de près ou de loin depuis un moment et qui forment déjà un réseau. 

Je veux bien sûr parler de votre famille. 
Vos amis. 
Vos anciens collègues. 
Et même les personnes que vous pourriez rencontrer ailleurs. Peu importe le contexte. 

La question à se poser est :

“Dans quelles mesures mon entourage pourrait constituer un réseau professionnel ?”. 

 

#2 “Il me suffit d’intégrer un BNI”


Intégrer, bille en tête et sans véritable stratégie, des réseaux professionnels serait une grave erreur.

Il y a des avantages mais… cela peut rapidement devenir chronophage et une perte de temps. Surtout si l’on s’y rend sans être préparé. 

Dans ce cas de figure, avoir une stratégie veut dire avoir un client cible en tête. 

Et surtout connaître son écosystème sur le bout des ongles. 

Son écosystème, c’est tous les acteurs qui gravitent autour de son univers professionnel. 

Cela vous permettra de déterminer les personnes intéressantes à rencontrer. 

Les partenaires.
Les prescripteurs.
Les mentors. 
Les communautés à intégrer ou bien à créer. 

#3 “J’ai déjà mon réseau d’anciens collègues”

Si vous saviez le nombre de freelances qui essayent de développer leur activité seuls. Dans leur coin. 

Beaucoup capitalisent sur le réseau qu’ils avaient déjà au moment de lancer leur activité. 

Un carnet d’adresses qui les faisait travailler. 

Le problème avec ça ? 

C’est que ce réseau s’essouffle… 

Invariablement, il arrive un moment où l’on ne peut plus miser uniquement sur ça. 

Alors ce que je vous invite à faire, c’est chercher à rencontrer de nouvelles personnes

Continuellement être en quête de freelances dont le métier est similaire ou complémentaire au vôtre. 

L’important est de ne pas rester dans ce cocon avec des personnes qui vous apportent souvent la même chose. 

Sortez de cette zone de confort et cherchez à en rencontrer d’autres.

Je terminerai en vous délivrant quelques conseils relativement efficaces.  

Bien développer son réseau veut dire : 

J’espère que ces conseils vous aideront à développer votre réseau de manière plus structurée et rapide. 

En attendant, que diriez-vous de partager votre meilleure initiative en matière de prospection ? 

Je vous invite à m’en faire part dans les commentaires juste en dessous de l’article 🙂

1 réflexion sur “Les 3 idées reçues sur le réseautage”

  1. Merci Mathieu pour ces conseils.
    Les clubs de femmes entrepreneuses sont pour moi une bonne raison de sortir de mon train train quotidien (je travaille à la maison) et de faire de belles rencontres même si elles n’aboutissent pas immédiatement à un contact professionnel. Mais il faut y rester active.
    Qui n’a jamais connu le « Tiens j’ai une ami(e) qui cherche quelqu’un comme toi… ».
    On y partage ses expériences, heureuses ou malheureuses. Un peu de solidarité et d’écoute sont vraiment un véritable bol d’air ! Nadège

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi:

1 personne sur 2 s’imagine créer son entreprise

La nouvelle étude Ionos datant de 2021 sur le marché du travail en France révèle un attrait des Françaises et des Français pour l’entreprenariat. Découvrez les résultats de l’étude ! 1. Le job de rêve Avec la pandémie de Covid-19 qui a chamboulé le monde professionnel, il semblerait que les priorités et les attentes au

Lire la suite »

16 astuces simples pour atteindre ses objectifs en Freelance

Etes-vous freelance à plein temps ou à temps partiel sur internet ? Le freelance est une activité délicate et si vous ne vous y prenez pas de la bonne manière, vous risquez de ne plus être là après quelques années. Généralement on est seul face à son ordinateur et on doit maitriser tous les volets du

Lire la suite »

FORMATION en développement commercial

Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité grâce à l’acquisition des bonnes compétences commerciales et marketing.

Destination Clients est un organisme de formation référencé auprès du préfet des Hauts-de-France sous le numéro 32590935259.

Nous sommes certifiés CNEFOP et Qualiopi.

Adresse : 18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)

nos livres blancs

Les 5 guides de l'exploration commerciale