Le business plan, est-ce un bon plan ?

En tant qu’entrepreneur, rédiger un business plan est certainement une des étapes importantes qui vous aidera à court terme, mais aussi sur le long terme. À travers ce guide, nous découvrirons comment faire une business plan, et pourquoi c’est important pour vous et votre projet d’entreprise.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous avez une idée d’entreprise en tête, et c’est très bien. Ou vous vous êtes déjà lancé, et c’est encore mieux !

Vous commencez à faire – si ce n’est pas déjà fait – les recherches pour voir si quelqu’un d’autre a eu la même idée. Mais de toute façon, la compétition, ça ne vous décourage pas.

Et vous avez raison! Car vous avez confiance en votre beau produit (ou service) et ses avantages par rapport à la concurrence. 

De plus, vous avez sûrement imaginé pourquoi et comment vos futurs clients vont acheter votre produit, et à quel prix, ainsi que les coûts liés à votre activité.

Vous avez donc avancé, peut-être sans sans en avoir conscience, sur ce qu’on appelle le  “modèle économique” ou “business model”.

Voyons dans cet article, de quoi il retourne exactement. 

Business model VS. Business plan : définitions

 

Le business model est la colonne vertébrale de votre entreprise: vous souhaitez proposer un produit ou service d’une certaine valeur, à un ou plusieurs type(s) de client(s) dans le but de générer du revenu de telle ou telle manière et de couvrir tel(s) ou tel(s) coûts liés à votre activité. 

Le business model est une étape très importante de votre projet de vie en tant qu’entrepreneur, mais c’est également une des composantes majeures de votre “plan d’affaires”, communément appelé “business plan”.  

La définition du business plan diffère donc de celle du business model dans la mesure où le business plan sera une représentation de votre entreprise (ou projet d’entreprise) plus vaste que le business model.

Et son importance est non négligeable. C’est ce que m’a rappelé ma cliente, Marie-Pierre Burger :

"Je ne peux pas imaginer me lancer dans la création de ma boîte sans faire un business plan. C’est ma route, ma boussole, même si j’ai fait et je fais encore des ajustements en cours de route"
Marie-Pierre Burger
Présidente de Cabinet Vaillance

 

Vous rappelez-vous de ma surprenante comparaison du business model à une colonne vertébrale ?

Pour continuer dans ce sens (vraiment ?), le business plan sera la colonne vertébrale, mais aussi le cerveau, le coeur, les poumons, les muscles, les yeux, les bras, et les jambes de votre projet d’entreprise.

En effet, vous y trouverez :


Et tout ça sur fichier informatique sécurisé, trèèèès bien sauvegardé.


“Cela me paraît énorme comme travail à faire”, me direz-vous. 

Oui, je ne vous le cacherai pas. 

C’est un travail qui peut s’avérer fastidieux, minutieux, et cela peut vite devenir un inconvénient lorsque la priorité est de faire avancer le projet d’entreprise au jour le jour.

Tout comme le fait, qu’en plus de prendre un certain temps, il vous faudra le mettre à jour régulièrement et l’adapter à votre public. Qu’il soit des futurs investisseurs ou partenaires.

Euh… pardon ? Investisseurs Partenaires ? 

Oui, je ne vous le cacherai pas non plus.

Un business plan permet de trouver les investissements nécessaires à votre activité, ainsi que de potentiels partenaires. 

Et il vous aidera également à prendre des décisions concernant votre projet d’entreprise. 

Donc oui, effectivement, le business plan présente des inconvénients, mais s’y coller vous permettra, je l’espère autant que vous, d’ouvrir la porte à de nouvelles opportunités. 

De plus, dans le futur, il vous sera utile pour comparer l’état de votre projet à votre vision et vos anticipations d’origine.

"Travailler sur mon business plan m’a permis de décider l’ordre/la priorité de mes formations, d’accéder à un prêt immobilier pour acquérir mon Cabinet, de savoir combien de séances faire par semaine pour vivre de mon activité et de savoir que je dois développer une offre groupe."
Marie-Pierre Burger
Présidente de Cabinet Vaillance

 

Convaincu ? Parfait, je vais partager avec vous quelques conseils et différents formats que vous pourrez suivre pour rédiger votre business plan.

Pas convaincu ? Jetez un oeil à ces différents modèles de business plan ci-dessous, et cela vous permettra, je l’espère, de considérer la rédaction de votre business plan.

Quel format pour mon business plan?

 

Votre business plan doit être rédigé de manière concise, attractive et claire. 

Bien qu’on y trouvera de nombreuses informations chiffrées, il est préférable de le rédiger sur fichier Word plutôt que fichier Excel, et cela ne vous empêchera pas de rajouter des tableaux dans la partie financière de votre business plan.

Bpifrance a mis un modèle de business plan à votre disposition, téléchargeable sur leur site

C’est un modèle plus traditionnel, cependant très complet.

Vous trouverez également des logiciels de business plan en ligne, à l’image de ce que propose  The Business Plan Shop.

Cependant, dans l’optique de présenter vous-même votre business plan, ce format ne sera sûrement pas idéal.

Canva.com propose des modèles de business plan plus adaptés en situation de présentation à des investisseurs.

 

Business Plan - Modèles Canva.com

Votre logiciel PowerPoint a également des modèles de présentation de Business Model ou Business plan, qui sera un bon départ pour la rédaction.

Un autre point important est d’utiliser le format qui vous conviendra le mieux, et qui vous sera le plus facile à modifier régulièrement

Comment faire un business plan ? Les étapes importantes.

 

Je vous en avais brièvement parlé lors de la définition du business plan et la comparaison avec le business model.

Le business model en fait partie intégrante. 

Cependant, quelles sont les autres parties – toutes aussi importantes – formant votre business plan ? 

Tout d’abord, vous devrez y représenter une présentation synthétique de votre entreprise, de vos produits ou services et de vos avantages compétitifs.

Cette première partie est également régulièrement appelée “executive summary”.

C’est ce qui permettra de donner le ton et donnera envie au lecteur d’en apprendre plus sur votre projet d’entreprise.

N’oubliez pas que parmis vos lecteurs, vous aurez de potentiels investisseurs ou partenaires à qui vous vendez ce projet.

D’ailleurs, pour illustrer l’importance de cette “introduction vendeuse”, certains investisseurs/euses auront déjà pris leur décision dès la fin de lecture de cette première partie.

Astuce: bien que l’executive summary sera le début de votre business plan, rédigez-le après avoir finalisé les autre parties.

Vient ensuite la présentation de l’équipe.

Que vous soyez seul(e) ou plusieurs, il est important de présenter le(s) cerveau(x) derrière le projet de votre entreprise. 

Vous y décrivez le parcours, les connaissances et l’expérience de chacun(e), mais également la complémentarité de l’équipe.

En effet, il est important de démontrer pourquoi les membres de l’équipe décisionnelle travaillent bien ensemble, et ce, dans le même but: faire avancer l’entreprise. 

Prochain sujet : le business model.

C’est l’ossature de votre projet :

Est-ce une plateforme de mise en relation de particulier-à-particulier (ex: Airbnb) ? Est-ce une entreprise basée sur un modèle économique plus classique (ex: production de produits et/ou services et distribution) ? 

Est-ce une encyclopédie collaborative sur internet (ex: Wikipedia) ou du low-cost, un système d’abonnement pour accéder à des informations, un site d’enchères, ou une plateforme gratuite générant du revenu via les espaces publicitaires ? Ou encore un système de franchise ?

Comment peut-on définir le business model d’Airbnb ?

C’est une plateforme de location de particulier-à-particulier, prélevant des frais sur les transactions alors que la création d’un compte et la mise en ligne d’une annonce est gratuite. Exemple : 3% de frais de service du côté des hôtes, et allant jusqu’à 14% pour les voyageurs. 

Une fois que vous avez clairement défini votre modèle économique, il vous faudra faire un état des lieux de votre marché: c’est l’étude de marché.

L’étude de marché permettra d’avoir un point de vue sur:


Vous avez désormais toutes les informations importantes de votre entreprise, de vos concurrents et de vos objectifs. 

Reste la question suivante: comment allez-vous mettre tout cela en place ?

Quelle stratégie opérationnelle et, très important, à quel(s) coût(s) ?

Tout d’abord, vous y présenterez votre plan d’attaque. Autrement dit, vos stratégies marketing, commerciales et opérationnelles.

De la production et de la distribution à votre stratégie publicitaire, tout en passant par le système de ressources humaines et de prospection de clientèle: tout y est.

Quelles seront les horaires d’ouverture de votre magasin ? Allez-vous utiliser les réseaux sociaux pour prospecter ? Quels sont les objectifs et comment allez-vous mesurer les différentes stratégies/tactiques ? Combien d’employés au début et dans 2 ans ? Les prix, les programmes de fidélisation de vos clients, les moyens de distribution et la logistique, le service après-vente…

Oui, cela fait beaucoup d’informations à digérer. 

Ne reste plus qu’à demander l’addition: la partie financière du business plan.

Cette dernière partie vous permettra de mettre sur papier vos comptes de résultat actuel et prévisionnel, vos investissements initiaux et futurs, les plans de trésorerie et de financement (à court et long terme).

En quelques mots: quand et comment vous allez être rentable et générer du profit. N’oubliez pas de justifier les chiffres pour éviter certaines questions et les doutes. 

Tout doit être cohérent et avoir du sens. 

À faire et à ne pas faire

 

Maintenant que vous avez, je l’espère, l’envie de vous y mettre, il est important de garder les points ci-dessous en tête.

Bien qu’effectivement, vous rédigiez votre business plan pour vous, il faut le faire de façon claire, cohérente, précise et détaillée car il sera peut-être lu par des investisseurs, banques ou futurs partenaires.

Dans un premier temps, il vous sera donc utile de le faire lire à vos proches, collègues, amis ou de le partager avec d’autres entrepreneurs dans la même situation que vous.

Tout retour sera positif : c’est ce qui vous aidera à prendre du recul et à vous mettre dans la peau de lecteurs qui n’ont pas la même vision rapprochée du projet que vous.

De plus, chaque partie est importante : de votre executive summary, en passant par le modèle économique et la stratégie, et notamment la partie financière…

Ne passez à côté de rien et faites attention aux chiffres reportés : les anticipations et les objectifs sont-ils élevés mais réalistes et atteignables ? Quelle est la corrélation entre les différentes données de vos prévisionnels ?

Préparez-vous à devoir répondre à des questions précises, notamment dans la partie financière, et soyez honnête, réaliste, et surtout : implacable sur vos chiffres, vos calculs, et les différents aspects du projet. 

Comme le rappelle Marie-Pierre Burger :

Un conseil ? Être raisonnable/réaliste. On le fait pour soi (même si le plan peut être lu par un tiers). Être honnête avec soi mais aussi ambitieux.
Marie-Pierre Burger
Présidente de Cabinet Vaillance

 

Au-delà de la qualité et du contenu, soyez attentifs à la présentation: tant que possible, faites en sorte que votre business plan soit visuellement attractif et agréable à lire. 

Un autre conseil: relisez votre business plan et mettez-le à jour régulièrement. 

Il évoluera tout autant que votre projet d’entreprise évoluera.

Pour finir…

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage. 

J’espère que ce guide vous permettra de vous lancer sur la rédaction de votre business plan avec toute confiance.

De plus, si vous avez encore des doutes ou si vous avez simplement quelques questions, discutons-en ensemble. 

Je vous propose de prendre rendez-vous avec moi. Et vous savez quoi ?

C’est gratuit à 100% et complètement dédié à vous et votre projet d’entreprise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi:

Comment identifier les adresses email de prospects ciblés ?

Vous souhaitez entrer en contact avec vos clients potentiels car vous savez que vos services seront une vraie valeur ajoutée pour eux ? Pour cela, il semble que le meilleur moyen soit de les contacter par email en démontrant comment vous allez résoudre leurs problèmes. Malheureusement, dénicher leurs coordonnées n’est pas une tâche facile. Soit

Lire la suite »
Les livres blancs à télécharger
20 minutes par jour pour doubler vos prises de rendez-vous
Voici la méthode que j’emploie depuis 3 ans pour avoir un flux régulier de rendez-vous de prospection (et donc de clients).
7 étapes simples pour tripler vos ventes
Comment marquer l’esprit de vos prospects grâce à un positionnement pertinent et efficace.
40 plans d'action prêts à l'emploi pour booster votre prospection
Profitez de cette formation de 50 minutes (offerte!) pour rapidement développer vos ventes.
Mes 10 mails de prospection les plus efficaces
Pas d’idée pour aborder un prospect ? Vous ne savez pas engager la conversation avec un lead ? Voici une solution clé en main :)

Bienvenue sur mon blog !

“Je me suis fixé comme mission d’aider les indépendants à bien vivre de leurs activités.

Vous trouverez sur ce blog des conseils pour mieux prospecter, mieux vendre et fidéliser vos clients.
Bonne lecture !”

Mathieu

Thématiques
Votre programme pour développer vos ventes

Vous êtes entrepreneur indépendant et vous n’arrivez pas à faire décoller votre activité ?

Ne restez pas seul, sans méthode et sans stratégie.

Découvrez comment je peux vous accompagner

Contactez-moi au

“Au plaisir d'en apprendre plus sur vous et votre entreprise !”

Recevez gratuitement Le guide
"20 minutes par jour pour doubler vos ventes"

FORMATION en développement commercial

Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité grâce à l’acquisition des bonnes compétences commerciales et marketing.

Destination Clients est un organisme de formation référencé auprès du préfet des Hauts-de-France sous le numéro 32590335259.

Nous sommes certifiés CNEFOP et Qualiopi.

contactez-NOUS !

18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)