L’indépendance, ou comment savoir se réinventer !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une histoire à connaitre, celle de Alex Havret, photographe ! Cet article est son récit, qui servira à bon nombre d’indépendants qui se reconnaitront certainement dans ses mots.

Si il y a quelque chose que j’ ai appris dans la vie, c’ est que l’ on peut tout apprendre.

Si il y a une autre chose que j’ ai appris dans la vie, c’est que le principal obstacle à nos objectifs, c’est très souvent nous-même.

Vous lisez ici les mots d’un ancien associal des réseaux sociaux, du type « la prospection, le réseau, ce n’ est pas pour moi »…

Vivons caché, vivons bien ! Ah ! super pour développer une activité de photographe…

Car oui, je suis photographe d’entreprise. Je suis spécialisé en photo corporate, reportage industriel, événementiel d’entreprise et également photo culinaire.

                    Photo faite par moi-même, ça donne faim n’est-ce pas ? …

Je travaille avec des entreprises de toutes tailles, des biotechnologies, aux assurances, en passant par l’industrie, la restauration et le tertiaire.

Ma force est de pouvoir m’adapter aux besoins en photo de mes clients et de leur proposer des photos dans des domaines variés – portrait, reportages, architecture etc – et d’être capable de transmettre leur message par la photo.

C’est un super job. Mon job rêvé en fait!

Mais évidemment, dès que l’on regarde la partie cachée de l’iceberg, on se rend compte qu’un photographe, pour survivre dans ce milieu hyper concurrentiel ne fait vraiment pas que de la photo…

Il faut communiquer, il faut se démarquer des autres, il faut sans cesse chercher à étendre son offre. Sinon, on stagne et on périclite.

Comme tous les indépendants, quoi…

J’en étais là, à maudire ma mauvaise étoile et le brassage génétique défavorable qui m’avait exclus du petit groupe exclusif des gens qui savent se mettre en avant, qui décrochent leur téléphone sans en être malade une semaine à l’avance, et qui tout simplement réussissent du fait d’une prédisposition naturelle et innée.

Quelle injustice! Pourquoi ne suis-je pas né riche? Pourquoi ne-suis je pas né communicant?

Et c’était d’autant plus terrible que j’ai beaucoup de qualités!

Je suis bon dans mon job et il me passionne, je suis tenace, j’aime apprendre et je passe assez bien avec les gens.

J’etais dans une boucle sans fin dans laquelle je savais parfaitement ce que je devais faire (prospecter!), mais je m’en estimais  totalement incapable.

J’avais la sensation d’être dans un rayon de supermarché et de ne pas pouvoir atteindre l’étagère du haut pour prendre ce dont j’avais besoin.

J’avais bien pensé à prendre un consultant pour les réseaux mais c’était souvent trop cher, ou du moins, ce qui était financièrement atteignable ne me paraissait pas suffisant.

Et quelque chose me disait qu’une tierce personne n’arriverait jamais à dire exactement ce que je voulais dire de la façon dont je voulais le dire.

Et puis, confier quelque chose d’aussi important, d’aussi stratégique que ma prospection à quelqu’un, pour tout dire, je trouvais ça un peu dangereux!

Alors, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes, et la décision totalement folle d’essayer me former!

J’ai commencé par une petite formation de la CMA.

C’était bon marché, rapide…

Et pas très efficace!

Je suis sorti de là avec cette impression vague que tout ce que j’avais vu durant ces deux journées n’allait pas me servir à grand chose, que j’allais tout oublier, que les 3/4 de ce qu’on avait vu n’était plus trop d’actualité (c’était très 80’s en fait!) et que le quart restant ne correspondait pas à la réalité de mon activité.

Et pour cause; changer son paradigme, devenir compétent dans un domaine inconnu, refonder les bases de son activité et des habitudes prises depuis des années, ça prend bien, plus que 2 journées, quelle que soit la qualité du formateur…

Mais je ne me suis pas découragé.

J’avais déjà fait le plus dur en me rendant compte que j’avais besoin de prendre mon développement commercial en main.

C’est à ce moment-la que je suis tombé sur Mathieu et Destination Client.

        Destination Clients qui débarque dans vos vies

J’ai aimé son approche légère (dans le bon sens du terme!) et la façon qu’il avait d’adresser ma douleur d’une façon ultra positive.

Et puis, j’ai trouvé que son marketing était terriblement efficace. 

Et si il était capable de me vendre son produit, il devait surement être capable de m’apprendre comment faire!

C’est d’ailleurs une des seules fois dans ma vie où la méfiance naturelle que j’ai envers tout ce qui est marketing m’a poussé à acheter un service!

L’investissement n’était certes pas anodin, mais j’ai tenté le coup. J’ai réussi à me faire financer environ 50% de programme par la Région, ce qui m’a bien aidé une fois le covid venu!

Ce que j’ai aimé:

Une approche simple, résultat-centrée, et adaptée à mes besoins.

Quand j’attaque un sujet que je ne maîtrise pas, je ne sais pas vous, mais en général, je ne sais pas par où commencer. 

Je prends des infos ça et là, et j’espère que tout va bien se passer.

Évidemment, si c’est un sujet qui nous est complètement étranger, on se perd et on se décourage.

Là, c’est différent.

Il y a une première phase d’analyse des besoins et des actions simples à mettre en place immédiatement.

Du coup, on avance!

On n’est pas confronté à une montagne de nouvelles choses à apprendre et d’actions à entreprendre.

J’ai commencé par mettre en place une stratégie de prospection sur linkedin.

Ça a impliqué une réflexion poussée sur mon activité, ses forces, ses faiblesses, son avenir et ce que idéalement je voulais en faire.

Et ce qui est vraiment bien, c’est que ça ne s’arrête pas là.

La prospection, la santé et la pérennité de de son entreprise a de multiples facettes, que l’on aborde progressivement, selon les besoins.

J’ai beaucoup apprécié ce côté sur mesure et à la carte. Ça permet d’avoir de premiers résultats rapidement, et évidemment, c’est super motivant!

Mathieu est un type sympa, approchable et qui a montré un réel intérêt pour ma problématique.

C’est un coach au vrai sens du terme. Il te challenge mais il ne te lâche pas.

C’est un vrai accompagnement, progressif,  semaine après semaine, et quand on rencontre une difficulté ou qu’on se décourage, il arrive toujours a te remotiver.

La courbe d’apprentissage est progressive, et au bout de quelques semaines, j’avais complètement réorganisé ma façon de travailler ma prospection.

Fini la peur, fini la masse d’actions à prendre qui s’accumule comme de la vaisselle sale, fini la sensation de blocage.

Par contre, évidemment,  tout ça n’arrive pas tout seul!

Ça représente beaucoup de travail, de réflexion et de remise en cause.

Très honnêtement, au début, je ne voyais pas trop comment j’allais pouvoir ajouter toutes ces tâches à un emploi du temps déjà surchargé.

Et pourtant, un peu plus d’un an après, j’ai totalement intégré toutes ces actions, elles me prennent beaucoup moins de temps qu’au début et font partie d’une routine bien installée, qui ne me prend qu’assez peu de temps en fait.

Et du coup, j’apprends de nouvelles techniques de prospection, toujours avec Destination Client.

En ce moment, je me penche sur le marketing par email.

Et je crois que c’est là un point très positif du programme de Matthieu.

On commence par ce qui est le plus urgent, on apprend, on prend confiance, puis on ajoute d’autres canaux d’acquisition, et on progresse encore.

Et les résultats sont là.

Je suis maintenant très présent sur Linkedin, avec une audience qui croit et un  message qui s’affine.

J’ai eu des contrats que je sais être directement le résultat de mes actions de prospections.

Et surtout, dans ma tête, j’ai fait la bascule.

Le fait d’avoir débloqué tout ça m’a donné confiance dans l’avenir, y compris en cette période de covid.

Je ne suis pas encore exactement où je veux être, mais je sais que suis sur la voie!

Pour finir…


Comme Alex, chaque indépendant connait des épreuves, des doutes, des murs qui se dressent face à lui. 

Mais, cela ne fait-il pas partie de l’aventure ? Je pense que si…

L’essentiel est de trouver des solutions, des voies, qui permettront d’affronter ces épreuves de la meilleur façon possible. 

« L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité » Pierre Bourgault.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi:

Le Guide pour une reconversion professionnelle à 50 ans

Vous avez 50 ans ou plus, votre job ne vous stimule plus, l’ennui vous prend chaque fois que vous passez la porte de votre bureau… Il est donc temps de changer de travail.Car oui, changer de boulot à 50 ans est plus que possible !Cependant, il est important de prendre en compte toutes les étapes

Lire la suite »

5 étapes pour comprendre le copywriting

Un nom que vous avez certainement dû voir passer, le Copywriting prend de plus en plus d’ampleur dans les stratégies de vente des entreprises. Et à raison, puisque cette technique prouve, jour après jour, qu’elle fonctionne ! Le poids des mots, c’est de cela qu’il s’agit lorsqu’on parle de copywriting.En une définition simple, le copywriting

Lire la suite »

FORMATION en développement commercial

Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité grâce à l’acquisition des bonnes compétences commerciales et marketing.

Destination Clients est un organisme de formation référencé auprès du préfet des Hauts-de-France sous le numéro 32590335259.

Nous sommes certifiés CNEFOP et Qualiopi.

CONTACTEZ-NOUS

Adresse : 18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)

nos livres blancs

Les 5 guides de l'exploration commerciale