Le véritable sens du social selling

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi le terme « social selling » est, pour moi, vide de sens. Notamment parce qu’il fait référence à des pratiques qui existent depuis bien longtemps. Et qu’il complexifie sa signification qui est finalement, simple comme bonjour. 

“Social selling”… 
Grandiloquent comme terme, n’est-ce pas ? 

C’est surtout pour ça que je n’y crois pas. 

C’est en participant à un événement de réseautage que j’ai eu envie de vous partager mon sentiment sur le sujet.

Ça a été la goutte de trop… 

Inbound marketing.
Speed selling.
Personal branding.
Content marketing.
Social selling.

Je n’ai pas arrêté d’entendre tous ces anglicismes.

Et à chaque fois, je fais la même tête…


Autant d’appellations qui provoquent des maux de tête. 
Qui complexifient la compréhension.
Qui ne veulent tout et rien dire.  

Vous ne trouvez pas ? 

Regardez plutôt ou je veux en venir : 

“Le social selling est la démarche qui consiste à utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Cette stratégie de prospection serait donc apparue en même temps que les réseaux sociaux”.  

Jusqu’ici tout va bien. 

Enfin, on a juste le canal. 

Et si on regardait de plus près en quoi ça consiste ? 

Le principe même du social selling réside dans la capacité à produire et partager du contenu à forte valeur ajoutée pour votre cible. 

Raconter une histoire autour de vous, de votre marque.
Partager des retours d’expérience.
Montrer des témoignages. 
Communiquer sur ses valeurs. 
Capitaliser sur son expertise pour inspirer confiance. 

Etc, etc. 

Donc j’aimerais avoir votre avis : pensez-vous qu’il y est quelque chose de nouveau là-dedans ? 

Non pas que je ne crois pas aux principes du social selling
C’est surtout que je ne crois pas en ces mots là.

Dire que c’est quelque chose de nouveau est faux parce que les mécanismes existent depuis des lustres. 

Et il en va de même pour l’inbound marketing, le speed selling, le personal branding… 

“Ah bon, comment ça ?”

Et bien ces grands mots veulent simplement dire 3 choses : 

  • Vos clients ont besoin d’avoir confiance en vous avant d’acheter vos services.
  • Ils ont besoin d’éprouver de la sympathie envers vous. De sentir que vous êtes proche d’eux et que vous vous intéressez à eux.
  • Tous vos clients potentiels n’ont pas envie d’acheter au même moment vos services. Certains vont prendre plus de temps que d’autres avant d’acheter vos prestations.


Et tout ça pour dire qu’il existe 2 façons de prospecter :

1. La manière forte : on vous appelle et on vous pousse à acheter. 

Violent et brutal… 

Je vous déconseille fortement d’opter pour cette stratégie. 
D’autant que les clients sont maintenant bien informés et alertes sur ces méthodes. 

Ce qui les rend désuètes.


2. La prospection utile :
créer de la discussion avec ses prospects. 

Aidez-les dans leur processus de décision afin que leur intérêt pour vos services devienne un besoin. 

Accompagnez-les afin d’identifier leurs requêtes pour instaurer un contexte de sympathie et de confiance mutuelles.

Cela vous rappelle quelque chose ? 

Oui, oui. 

On en parlait un peu plus tôt. 

D’ailleurs si vous voulez avoir la bonne méthode pour démarcher des entreprises en direct, c’est ici que ça se passe 🙂 

La prospection utile sous-entend de : 

  • Créer du contenu salutaire pour ses clients
  • Être ouvert et disponible à l’échange
  • Soigner son image de marque personnelle

Après, il est tout à fait possible de solliciter ses prospects de façon plus directe. 

Mais il faut le faire avec tact et méthodologie. 

Il y a donc plusieurs façons de faire. 

Notamment parce que les principes du social selling existent depuis bien longtemps.

Un exemple ? 

Le guide Michelin. 

À l’origine, le mémento était destiné à tous les chauffeurs voyageant en France. 

Bien avant de devenir la référence internationale des guides gastronomiques.

C’est en 1900 que le guide rouge voir le jour.

Le livret originel servait de renseignements aux chauffeurs pour :

  • Approvisionner ou réparer leur automobile
  • Trouver un établissement pour y dormir ou se nourrir
  • Correspondre par la poste, télégraphe ou téléphone
  • Trouver un médecin sur leur route
  • Les guider grâce aux cartes routières et aux plans de ville Michelin
  • Leur donner des conseils pratiques sur l’entretien du véhicule


C’est donc une des premières entreprises au monde à avoir opté pour une stratégie de contenu de marque. 

Proches de leurs clients.
Désireux de faciliter leurs déplacements à une époque où voyager relevait de l’épopée. 

À l’écoute des problèmes que peuvent rencontrer leurs prospects. 

 

Vous voyez ? 120 ans que les principes du social selling existent. 

Donc si je devais vous résumer mon point de vue sur la question, je dirais qu’il n’y a pas qu’une seule façon de faire. 

Et c’est en cela que je crois ! 

Maintenant que vous savez ce que j’en pense…

Est-ce que cela vous inspire ? 
Cela fait-il écho à votre vision de la prospection, à vos valeurs ? 

Si c’est le cas, nous pouvons en discuter ensemble.

Je vous invite à me faire vos retours dans les commentaires de l’article. Je serai ravi d’échanger avec vous ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi:

Comment rédiger une publication qui fait 150 000 vues ?

Devenir indépendant impose de trouver de nouveaux clients. Jusqu’ici, je ne vous apprends rien. Prospecter sur les réseaux sociaux est une solution puissante pour arriver à vos fins. Dans cet article, je vous raconte comment j’ai fait pour rédiger une publication sur Linkedin qui a enregistré 150 000 vues. Vous avez de la chance… Aujourd’hui j’aimerais vous

Lire la suite »

Comment créer une communauté Facebook de prospection ?

Savoir animer une communauté sur les réseaux sociaux tout en engageant les membres n’est pas chose facile. Cependant, si vous mettez en place cet outil dans votre stratégie de prospection, vous aurez de l’or entre les mains. Alors voyons comment procéder dans cet article.  Cet article est un peu soudain.  Je viens de raccrocher avec

Lire la suite »
Les livres blancs à télécharger
20 minutes par jour pour doubler vos prises de rendez-vous
Voici la méthode que j’emploie depuis 3 ans pour avoir un flux régulier de rendez-vous de prospection (et donc de clients).
7 étapes simples pour tripler vos ventes
Comment marquer l’esprit de vos prospects grâce à un positionnement pertinent et efficace.
40 plans d'action prêts à l'emploi pour booster votre prospection
Profitez de cette formation de 50 minutes (offerte!) pour rapidement développer vos ventes.
Mes 10 mails de prospection les plus efficaces
Pas d’idée pour aborder un prospect ? Vous ne savez pas engager la conversation avec un lead ? Voici une solution clé en main :)

Bienvenue sur mon blog !

“Je me suis fixé comme mission d’aider les indépendants à bien vivre de leurs activités.

Vous trouverez sur ce blog des conseils pour mieux prospecter, mieux vendre et fidéliser vos clients.
Bonne lecture !”

Mathieu

Thématiques
Votre programme pour développer vos ventes

Vous êtes entrepreneur indépendant et vous n’arrivez pas à faire décoller votre activité ?

Ne restez pas seul, sans méthode et sans stratégie.

Découvrez comment je peux vous accompagner

Contactez-moi au

“Au plaisir d'en apprendre plus sur vous et votre entreprise !”

Recevez gratuitement Le guide
"20 minutes par jour pour doubler vos ventes"

FORMATION en développement commercial

Nous accompagnons les indépendants dans le développement commercial de leur activité au travers d’une méthode structurante pour obtenir plus rapidement des résultats.

Mentions légales

Plan de site

RGPD

contactez-NOUS !

18 Rue Ernest Deceuninck 59280 - Armentières (F.)
Retour haut de page