Comment optimiser votre profil Linkedin ?

Menu

5 (100%) 2 votes

LinkedIn pourrait être une source intarissable de prospects pour votre activité, à condition de… faire l’effort d’optimiser votre profil. J’avais le choix entre vous donner 14 astuces et faire un tutoriel complet. J’ai choisi la deuxième option (comme souvent). Je reprends dans cet article l’ensemble des éléments essentiels pour que votre profil Linkedin sorte du lot.

Si vous êtes à votre compte, alors vous avez dû vous rendre compte d’une chose : prospecter n’est pas quelque chose de simple. Très loin de là.

Et les choses se compliquent quand vous ne faites pas les choses dans le bon ordre. Prenons Linkedin comme exemple.

Tout d’abord, vous entendez que LinkedIn est le chemin royal vers la prospection illimitée.

Vous n’avez pas encore de compte, donc vous y allez. Hop hop, vous créez votre compte. Et si vous ne savez pas comment faire, il y a aussi un tutoriel pour cela.

Puis vous demandez des personnes en relation, et vous acceptez les mises en relation. Vous rédigez des posts sur votre métier, mais vous avez très peu de retour.

Alors vous commentez sur les articles et publications des autres mais…

Mais les jours passent, et aucun contrat ne pointe le bout de son nez.

N’auriez-vous pas pris les choses sous le mauvais angle ?

Si oui, alors je vous pose cette question : savez-vous ce qui est fondamentalement important sur Linkedin ?

Sa photo de profil ? Son CV ? Les demandes de mise en relation ? Le flux d’activité ?

La réponse est dans le titre de cet article : votre profil. Au global.

Car votre objectif est de faire en sorte que votre profil soit suffisamment attirant et complet pour que l’on sente l’intérêt d’échanger avec vous.

Votre profil est la porte d’entrée vers une discussion qui pourrait in fine vous rapporter gros. Mais si vous le bâclez ou ne l’optimisez pas, alors peu importe les actions que vous mènerez sur LinkedIn : vous n’aurez aucun retour.

C’est pourquoi j’y passe toujours beaucoup de temps avec mes clients. C’est la fondation de votre (éventuelle) réussite sur Linkedin.

Et c’est pourquoi je vous invite à y passer un peu de temps en lisant cet article, AVANT de vous lancer dans l’arène.

Première étape : Optimiser la partie « visible »

Deuxième étape : Modifier la face « immergée » de votre profil Linkedin

Troisième étape : Appuyer votre positionnement et votre professionnalisme

 

Première étape : Optimiser la partie « visible » de votre profil Linkedin

Les éléments particulièrement importants de votre profil sont :

1) Votre photo, qui doit être accueillante et engageante ;

2) Votre titre, qui va donner envie de cliquer sur votre profil pour en savoir plus sur vous ;

3) Votre poste, qui va donner un « sens logique » à votre profil ;

4) Votre résumé, qui lui va justifier à vos visiteurs le fait de vous contacter ;

5) Votre photo de couverture qui va « inspirer » quelque chose à vos visiteurs.

Reprenons de fait ces cinq éléments essentiels.

1.1 : Votre photo de profil

Lorsque vous êtes sur votre profil, vous voyez en haut à droite un petit stylet à côté de votre photo. Cliquez dessus pour éditer votre profil, puis faites de même avec le stylet qui vient d’apparaître sur votre photo de profil.

Vous arrivez de fait sur cet espace. Il est destiné à modifier votre photo de profil. Pour choisir la bonne photo, il est important de noter certains points.

Votre photo est la « première impression » que vous allez donner à TOUS vos clients potentiels. Chaque prospect peut, potentiellement, chercher votre nom sur Google et dans ce cas, votre profil Linkedin remontera irrémédiablement.

Mais également, vos futurs prospects verront votre photo apparaître dans leur fil d’actualité Linkedin. Ce sera donc aussi leur première fois avec vous.

Cet instant est l’occasion pour vous de générer un premier moment de 1) confiance et de 2) sympathie dans l’esprit de vos clients. Psychologiquement, la vente commence dès ces premières secondes : si vous laissez une impression de personne hautaine, désagréable, brute ou inquiétante, alors se créera dans l’esprit de votre prospect de la méfiance et du doute.

Or ce sont les pires ennemis de la vente. Il vous faut donc les éviter. Comment faire ?

Voici 5 conseils pour optimiser votre photo de profil.

1) Choisissez une photo où l’on voit votre visage en entier. Lorsque l’on ne voit pas le visage de quelqu’un en intégralité, le doute s’installe. Et on se pose des questions comme : pourquoi ne montre-t-il pas tout son visage ? pourquoi nous cache-t-il quelque chose ?

Montrez donc votre visage et souriez 🙂

2) Choisissez un décor sobre, pour vous faire ressortir encore mieux. Le pire serait d’avoir un décor qui alourdisse la photo, et la rende illisible. Votre visage doit bien ressortir, et le décor derrière doit le sublimer.

3) Attention à la lumière. Plus votre photo aura une belle lumière (que ce soit dans le noir ou en plein jour), plus elle ressortira sur le fil d’actualité. Cette clarté rendra plus abordable votre profil.

4) Choisissez une posture fidèle à l’image que vous souhaitez rendre. Voulez-vous apparaître avenant, sérieux, professionnel, curieux, ouvert ? Pour ma part, j’ai fait le choix d’une posture accueillante, prêt à prendre un café avec vous.

5) Faites appel à un professionnel pour vous tirer le portrait. Votre image est trop importante pour que vous n’y investissiez pas un tant soit peu de temps ET d’argent. Cela nécessite de très bonnes compétences, que vous n’avez peut-être pas. Dans ce cas, cherchez un bon photographe en demandant à vos proches dont les photos de profil vous inspirent.

Voilà le rendu que peut avoir votre photo de profil. Cadrez bien sur votre visage, et centrez-vous (ou pas, laissez parler votre imagination, du moment que l’on vous voit clairement).

1.2 : Votre titre

C’est le moment de sortir votre crayon et votre cerveau. Car votre titre est l’élément fondamental dans le fait que vos visiteurs cliquent ou non sur votre profil pour en savoir plus.

Partons déjà d’un constat simple : tout le monde n’aura pas envie de cliquer sur votre profil. Vous n’allez pas attirer la Terre entière, et ce n’est pas plus mal.

Par contre, votre objectif est d’attirer sur votre profil certaines personnes. Ces cibles doivent être définies le plus tôt possible. Si vous souhaitez attirer de nouveaux clients, je vous invite donc tout d’abord à bien les identifier : lisez cet article avant d’aller plus loin.

Une fois que vous savez à qui vous souhaitez vous adresser, vous devez trouver un titre qui les attire, qui suscite leur curiosité et leur envie d’en savoir plus.

Comment l’écrire ?

Voici 3 conseils que je donne systématiquement pour écrire votre titre de profil

1) Concentrez-vous sur les bénéfices que vous apportez à votre cible, surtout au départ. Soyez le plus simple possible dans votre formulation, et évitez tout jargon pour lequel votre cible serait insensible.

2) Ensuite, expliquez en trois ou quatre mots, pas plus, comment vous apportez ces bénéfices. Il s’agit de votre métier en somme, que vous pouvez complétez de la cible avec laquelle vous travaillez.

3) Si vous avez trouvé un élément de votre personnalité qui vous différencie fortement du reste du monde, vous pouvez le mettre en avant dans votre titre. Je pense par exemple à Christopher Piton, qui porte un chapeau sur sa photo de profil et qui s’est appelé « Chapelier des contenus » sur son titre. Excellent moyen de sortir du lot.

Dites-vous bien que votre titre va évoluer dans le temps. Je modifie le mien très régulièrement, pour trouver la bonne tonalité et une meilleure approche. Mais je suis systématiquement ces trois conseils pour améliorer ce fameux titre.

1.3 : Votre poste actuel

Votre poste actuel a deux grosses incidences sur votre quotidien Linkedinien :

  1. Il va vous permettre de remonter plus facilement dans les résultats de recherche, notamment avec l’utilisation des filtres avancés comme « Poste » ou « Localisation »
  2. Le nom de l’entreprise que vous allez associer à ce premier poste apparaitra sur votre profil, juste en dessous de votre titre. Autant que ce soit la bonne.

Mes conseils sur cette partie :

  • Faites en sorte de mettre un métier « connu » de votre cible. Ne jargonnez pas trop au risque d’être invisible dans les recherches de Linkedin. Si vous ne cherchez pas à vous étendre internationalement, privilégiez « Fondateur » à « Owner ».
  • Créez votre page entreprise pour que votre logo apparaisse sur votre profil. J’y reviendrai dans un prochain article.
  • De même avec votre formation : ajoutez le nom officiel que votre école utilise sur Linkedin.

1.4 : Votre résumé

C’est le moment fatidique. Votre titre a pour principale fonction que des visiteurs viennent lire ce texte, et en savoir plus sur vous.

On a trop souvent tendance à parler de soi, et non à parler à l’autre, à son lecteur. On se dit que la personne comprendra d’elle-même pourquoi elle pourrait avoir besoin de nous.

Il n’en est rien. Votre résumé a pour fonction de raconter une histoire que vous proposez de faire vivre à votre interlocuteur. Ce texte n’est donc pas destiné à tout le monde. Il doit être écrit pour un profil de personne, que vous pouvez matérialiser sous le format des personas.

Ce persona est un portrait réel d’une personne fictive, ressemblant au client idéal que vous pourriez avoir. Dans ce portrait, vous y racontez le quotidien de votre client, les questions qu’il peut se poser, les difficultés qu’il peut avoir et les rêves qu’il pourrait embrasser.

Cela vous permettra d’écrire votre texte non pas pour des centaines de personnes, mais pour un seul lecteur. Et cela rend l’écriture plus facile.

Ce résumé prend l’organisation suivante, selon moi :

1/ Engager la discussion avec des questions que peut se poser votre persona.

2/ Définir le problème qu’il rencontre.

3/ Approfondir le problème en poussant la réflexion sur les difficultés que cela engendre.

4/ Proposer votre solution en expliquant pourquoi elle existe

5/ Décrire votre entreprise en appuyant sur comment vous résolvez ces problèmes

6/ Donner vos coordonnées

En suivant cette première structure, vous allez construire un résumé plus impactant et engageant. Le but est que votre lecteur se dise que vous êtes intéressant, et pourquoi pas aller plus loin dans l’échange.

Petite astuce : séparer avec des **** ou des —– les parties 4 et 6 pour une meilleure lisibilité. Ce ressemblerait à ceci :

 

1.5 : Votre photo de couverture

Votre photo de couverture a pour vocation d’inspirer une émotion à vos lecteurs. A vous de choisir l’émotion que vous souhaitez voir grandir dès qu’ils entrent sur votre profil :

  • de la joie
  • du sourire
  • de la sympathie
  • de l’admiration…

En fonction de votre souhait, ajoutez une photo, idéalement format 1500×400 px. Vous pouvez la rogner éventuellement, zoomer dessus (attention à ne pas laisser la photo se pixelliser) et la renverser.

Vous pouvez ensuite ajouter un effet filtré pour appuyer l’émotion que vous souhaitez créer. Personnellement, étant fan du noir et blanc, et voulant garder l’esprit cosy, j’ai choisi le filtre Classic. Et mon choix de photo s’est porté sur une où l’on me voit dans un café, assis à un table, avec deux gobelets en carton à la main (invitation à l’échange).

1.6 : Bonus – votre prénom et nom

Afin que votre nom et prénom ressortent du lot, je vous invite à y ajouter un émoticône à la fin. Pour faire ainsi, j’ai utilisé celles déjà installées sur mon téléphone.

Mais vous pouvez utiliser des applications dédiées à cela depuis vos navigateurs Chrome, Firefox, Safari ou IE.

Deuxième étape : Modifier la face « immergée » de votre profil Linkedin

2.1 : Les éléments « de recherche classique »

Votre profil peut remonter dans les flux de recherches de vos visiteurs. Celui ou celle qui cherche un consultant en marketing sur la région de Lille va taper la requête « Consultant marketing Lille« .

Dans la première page de Google, à moins que la concurrence ne soit rude, apparaîtra potentiellement votre page Linkedin. Ou a minima la page Linkedin qui recense tous les consultants marketing sur Lille.

Il est donc important que votre profil puisse remonter dans ce flux de recherche. Pour cela, choisissez le bon poste (comme dit plus haut), mais également renseignez les bonnes indications sur votre profil : votre code postal, votre zone, votre secteur.

2.2 : Les « bonus » médias

Linkedin peut aussi être un moyen de montrer à vos prospects ce que vous savez faire ET de ramener du flux sur votre site. Attention, cela ne sera pas un flux monstrueux mais quelques visites supplémentaires ne peuvent pas faire de mal.

Dans la partie média, ajoutez tous les liens qui peuvent vous permettre d’en montrer plus à vos clients. Cela peut aussi bien être un lien blanc qu’une vidéo, un slideshare (un équivalent powerpoint sur Linkedin) ou des photos.

Profitez-en donc pour montrer votre travail, vos réalisations.

2.3 : Votre activité

Je voulais vous montrer cette partie : toute votre activité sur Linkedin peut être (et je pense qu’elle doit l’être) visible sur votre profil. Mesurez bien cela lorsque vous aimez une photo ou publiez un commentaire.

Chacune de vos prises de parole doit être cohérente avec votre message et l’image que vous souhaitez véhiculez. Restez vous-même, ne jouez pas un jeu.

2.4 : Vos expériences

Cette espace doit raconter une histoire à votre lecteur. Le but de votre démarche n’est donc pas de montrer l’ensemble des postes que vous eu, de manière chronologique et scolaire.

Vous cherchez à faire passer un message. Qu’est-ce que votre parcours vous permet d’être et d’offrir aujourd’hui ? Quelles expériences ont été particulièrement marquantes ?

Et aujourd’hui, pourquoi faites-vous cette activité aujourd’hui ? Quel est le sens de votre démarche ? Et pourquoi vous ?

Il faut se dire deux choses :

  1. Cet espace n’est pas visible de la même façon sur ordinateur et sur mobile. Sur mobile n’apparaîtront de prime abord que les titres de postes et les entreprises. Il faudra que votre lecteur clique sur l’expérience en question pour voir le texte derrière.
  2. Votre nom sera associé à toutes les entreprises dans lesquelles vous aurez travaillé.

Deux enseignements à tirer :

  • Mettez des titres de postes clairs et parlants pour les lecteurs que vous souhaitez toucher ;
  • Faites en sorte que tous les noms d’entreprise soient ceux des pages officielles. Cela facilitera votre référencement.

2.5 : Vos formations et expériences

Cet espace est l’occasion de mettre le nom officiel de l’école, université ou formations dans laquelle vous avez été. Considérez-le comme un moyen de faire plus facilement marcher votre réseau. Cela veut dire qu’encore une fois, faites-en sorte de mettre le nom Linkedin « officiel » de votre formation.

Si elle n’existe pas, je vous invite vivement à demander sa création. Cela vous permettra de relancer tous anciens élèves, et donc de trouver des clients potentiels.

Vos expériences de bénévolat sont l’occasion de montrer votre engagement dans certaines causes. Et pourquoi pas de donner un petit coup de pouce à celle-ci 😉 (rollerderbylille.com pour ceux et celles qui ne connaissent pas le Roller Derby !)

2.6 : Vos compétences

Cet espace est important pour montrer votre spécialité et vos grands domaines de compétences. Mais aussi pour favoriser votre référencement.

L’idée ici est de ne pas choisir des centaines de compétences, mais de rester focalisé sur 15 maximum. Il faut qu’elles soient en cohérence avec l’histoire que vous racontez, et le message que vous délivrez.

Vous ne pourrez en faire apparaître que trois au naturel. Pour les autres, vos lecteurs devront cliquer sur « Voir plus ». Je vous invite à faire en sorte que ces trois compétences soient les plus impactantes au vu de votre profil.

En haut à droite, vous avez deux boutons :

1/ Ajouter une nouvelle compétence qui vous permettra… d’ajouter une nouvelle compétence.

2/ Le stylet quant à lui, vous permettra de réorganiser l’ordre de vos compétences. Et ainsi de mettre en avant certaines et d’en retirer d’autres.

Pour ajouter des compétences, vous pouvez vous appuyer sur les suggestions de Linkedin, ou bien écrire les vôtres. L’avantage de partir des suggestions Linkedin est un excellent moyen de mieux référencer son profil. A l’inverse, lorsque vous écrivez les vôtres, cela vous permet de mettre en avant des compétences « hors du commun ».

Je vous invite vivement à ne pas trop sortir du cadre lorsque vous souhaitez mettre en valeur une compétence « commune » comme Conseil, Coaching ou Stratégie. Privilégiez le référencement car le nombre de lecteurs arrivant à ce niveau-là reste quand même minime.

Je vous invite à mettre en avant, dans les trois premières, les compétences qui vous paraissent les plus importantes, et qu’un grand nombre de personne ont recommandé. Cela ne fera que renforcer votre image.

2.7 : Les « bonus » en plus

A ce niveau, l’idée est d’apporter un contenu supplémentaire que vous n’auriez pas pu mettre en valeur plus tôt dans votre profil. Ainsi, vous pouvez parler de certification, de projets menés, aussi bien d’un point de vue professionnel qu’associatif.

Et vous pouvez également jouer sur vos centres d’intérêt en vous abonnant aux sujets et entreprises qui vous intéressent. Ce serait peut être l’occasion de trouver un point commun avec un autre inscrit sur Linkedin.

Troisième étape : Appuyer votre positionnement et votre professionnalisme

3.1 : Solliciter les recommandations

Les recommandations sont une brique essentielle de votre posture sur Linkedin. Sans elle, point de salut : vous aurez beau dire tout ce que vous souhaitez, ce sont les mots dans autres qui résonneront encore plus dans l’esprit de vos lecteurs.

Les recommandations n’ont d’impact qu’à compter du moment où ils sont nombreux. Je sollicite toujours mes clients pour qu’ils m’écrivent une recommandation.

Et petite astuce pour tous ceux qui sont arrivés jusque là : je copie-colle ces recommandations sur mon site et mes pages de vente. Cela appuie mon discours sur mes autres supports. Je peux me le permettre car il existe cette trace écrite.

Une recommandation peut se recevoir sans aucune intervention de votre part. Un client ou partenaire satisfait prend quelques minutes pour aller sur votre profil et vous recommander.

Mais la plupart du temps, il vous faudra faire la demande.

Dans les deux cas, Linkedin vous demandera de confirmer la recommandation. Que ce soit vous qui recommandez quelqu’un ou l’inverse, toute recommandation sur Linkedin passe par une confirmation du receveur.

Pour cela, cliquez sur « Solliciter une recommandation ». Vous arriverez sur cette pop-up.

Il vous faudra mettre le nom de l’un de vos contacts.

Important : si votre contact n’est pas inscrit sur Linkedin et/ou que vous n’êtes pas en relation directe (de premier niveau) avec lui, alors vous ne pourrez pas le solliciter.

En tapant les premières lettres, vous verrez apparaître le nom de votre contact. Sélectionnez-le.

Linkedin vous demande à la fois le niveau de relation (client, collègue, manager, collaborateur…)  que vous entreteniez avec votre contact et le poste à l’époque pour lequel il vous recommande.

Ces deux éléments sont importants, car Linkedin va préciser ces informations lorsqu’il va présenter votre demande à votre contact. Pas la peine de demander des recommandations factices à des personnes que vous ne connaissez à peine.

Qui plus est, cela vous permet de contextualiser votre demande. Si vous avez travaillé dans plusieurs entreprises avec le contact à qui vous demandez une recommandation, cela permet de préciser le sujet d’écriture.

Enfin, vous pouvez écrire un message personnalisé pour préciser votre demande. Il y a un message d’office, mais je vous invite à toujours le personnaliser pour que votre contact se dise : « Ah, il a pris le temps de m’écrire ce message. Je vais en faire de même alors. »

Puis envoyez et c’est (presque) plié.

Je vous invite à en faire de même pour votre contact : recommandez-le. Cela l’incitera plus fortement à vous recommander en retour.

3.2 : Poser votre expertise sur la table

Maintenant que votre profil est prêt, il vous reste plus qu’à ajouter du contenu de votre patte. En somme écrire un article.

Quelle est la différence entre une publication et un article ?

Il y en a plusieurs :

  • La longueur : une publication est limitée à 3000 caractères. Un article n’a pas cette limite. Vous avez donc plus d’espace pour développer vos idées.
  • La liberté de création : vous pouvez ajouter des dizaines de photos sur un article Linkedin, de mettre des ancres (des liens cliquables sur des mots) ou de mettre en gras du texte. Une publication ne vous offre pas cette liberté.
  • La longévité : votre article apparaîtra plus longtemps sur votre profil qu’une publication, dont le cycle de vie est éphémère. Vos articles apparaissent très tôt dans votre profil, et vous permettent donc de mettre en avant votre expertise et votre vision.

Pour écrire un article, comment faire ?

Déjà, il vous faut choisir un sujet d’écriture. Je reviendrai sur ce thème dans un prochain article.

Ensuite, depuis votre ordinateur, allez sur le fil d’actualité Linkedin. Cela ne sera pas possible depuis votre application mobile.

Cliquez sur « Rédiger un article ».

Vous arrivez donc sur un nouvel espace dont l’url est www.linkedin.com/post/new.

Vous avez donc votre espace d’écriture où vous pouvez écrire un titre d’article, rédiger du contenu et ajouter une photo de couverture. Je vous expliquerai dans un prochain article comment rédiger un contenu de qualité.

Mais je vous invite quand même à prendre la plume et écrire votre premier sujet. Parlez de votre vision du métier, d’une question que vos clients vous posent souvent ou d’un avis que vous souhaitez partager.

Et une fois que votre article est écrit : publiez 😉

Maintenant, prenez le clavier, la souris et passez à l’action.

Optimisez votre profil dès maintenant, tout en prenant en compte qu’il sera encore meilleur demain. Votre profil va vivre au fil de votre compréhension de votre cible, de vos tests et de vos expériences du réseau.

Mais dès aujourd’hui, vous pouvez repenser votre titre, votre photo, votre résumé, vos expériences… pour repartir sur de meilleures bases.

Je vous ai expliqué à quel point votre profil était important dans votre stratégie sur LinkedIn. Je vous invite également à la repenser pour vraiment développer votre entreprise.

Avez-vous les bonnes techniques ? Avez-vous compris comment fonctionnait ce réseau social ?

Si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure, alors prenez le temps de lire cet article : comment trouver des clients sur Linkedin quand on est consultant ou freelance ?

Bonne lecture, et prenez quelques secondes pour m’ajouter sur Linkedin en m’indiquant en message personnalisé :

« Salut Mathieu, je viens de lire ton article sur l’optimisation du profil. Que penses-tu du mien ? »

Je prendrais quelques minutes pour vous répondre et vous donner mes retours pour que vous améliorez votre profil.

Au plaisir de vous voir sur Linkedin !

 

 

Category:
Prospection

Join the conversation! 2 Comments

  1. Merci Mathieu pour cet article. Je vais m’empresser de travailler sur mon profil pour le rendre attractif.
    Je t’ajoute sur LinkedIn dès qu’il est prêt.
    A+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.